FANDOM


Capitaines, héros 2017 XXx
Arturis
Nom: Arturis
Genre: Masculin
Espèce: Espèce 116
Naissance: Inconnue
Situation: Linguiste et cryptologue

Acteur(s): Ray Wise


Arturis était un membre de l'espèce 116 (selon la désignation borg) au 24ème siècle.

Histoire Modifier

Linguiste et cryptologue hautement qualifié, il a appris plus de 4000 langues. Il était capable de déchiffrer tous langage écrit ou parlé presque instantanément, comme un traducteur universel vivant.

En 2374, le peuple d'Arturis fut assimilé par le Collectif Borg après des siècles de résistance. Arturis fut l'un des 20 000 survivants qui ont échappé aux Borgs. Il considéra que l'équipage de l'USS Voyager, en particulier le Capitaine Kathryn Janeway, était responsable de leur défaite, suite à l'aide fournie aux Borgs dans leur lutte contre l'espèce 8472, estimant que celle-ci aurait pu détruire cette 'force de la nature' qu'était le Collectif Borg. Il décida donc de se venger contre le Voyager.

Après des mois de recherche, il parvint à trouver et traquer le Voyager, apprenant tout ce qu'il pouvait sur le vaisseau et son équipage. Lorsqu'il découvrit un message de Starfleet destiné au Voyager, il conçut un plan pour les mener à un piège. Usant d'une technologie de synthèse de particules, il recréa l'apparence d'un vaisseau de Starfleet sur son propre vaisseau. Prenant contact avec le Voyager en aidant Tom Paris et Neelix à communiquer avec des commerçant d'une colonie, il implanta un message caché dans le message envoyé par Starfleet et fit croire qu'il était parvenu à le déchiffrer. Le message caché fournissait des coordonnées de rendez-vous avec le vaisseau USS Dauntless, envoyé dans le Quadrant Delta grâce à un moteur à sillage quantique.

Son plan fonctionnant initialement fut cependant découvert lorsque l'équipage décrypta le vrai message de Starfleet. Arturis parvint alors à s'échapper, capturant Janeway et Seven of Nine. Il dirigea son vaisseau vers son monde alors situé dans l'espace borg, afin que le Voyager soit assimilé en punition. Son plan échoua cependant et son vaisseau continua à se diriger vers l'espace borg sans qu'il puisse changer sa direction. Le vaisseau fut finalement capturé par les Borgs et Arturis est présumé avoir été assimilé. (VOY: "Hope and Fear")

Arturis et le sillage quantique figuraient parmi les tentatives avortées de retour vers le Quadrant Alpha que Tom Paris mentionna à Harry Kim en 2377. (VOY: "Inside Man")

Coulisses Modifier

  • Dans les notes de pré-production, Arturis est référencé par "Yoda". ("Star Trek: Action!")
  • Le co-scénariste Brannon Braga était content de la manière dont le personnage avait évolué, considérant Arturis comme un grand méchant. ("Cinefantastique", Vol. 30, No. 9/10, p. 97)
  • Plus d'une cinquantaine de personnes ont auditionné pour le rôle d'Arturis, avant que l'acteur Ray Wise fut sélectionné. A l'origine, le personne était censé être plus âgé, avant de finalement être rajeuni au fur et à mesure du processus de casting. Jeri Taylor commenta que le casting était le composant qui finalisa le processus et que la production souhaitait un acteur qui disposait d'un grand charisme. Ayant précédemment incarné Liko dans TNG: "Who Watches the Watchers?", Ray Wise n'eut pas besoin de passer d'audition, les producteurs ayant confiance en sa qualité d'interprétation. ("Star Trek: Action!", p. 23)
  • Bien qu'Arturis était en réalité un personnage maléfique, le designer de costume Robert Blackman ne voulait pas trop marquer ce côté. ("Star Trek: Action!", p. 70)
  • Le maquillage d'Arturis fut initialement conçu par Michael Westmore pour un autre projet non lié à Star Trek mais qui ne fut toutefois pas utilisé. Le maquillage suggérait un crâne plus développé, dénotant l'intelligence du personnage. Le visage fut développé sur le même moule en plâtre que les Vorgons de TNG: "Captain's Holiday", puis modelé et retravaillé avec le visage de l'acteur. Wise utilisa également des lentilles de contact. ("Star Trek: Action!", p. 66-68)
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC .