FANDOM


MONDE RÉEL: Épisodes / Films
(Œuvres canons)
Star Trek: The Original Series
2x26

Garyseven-isis

Titres
Version originale
Assignment: Earth
Version française
Mission: Terre

Production
Scénario
Gene Roddenberry, Art Wallace
Réalisation
Marc Daniels

1ère diffusion (US) : 29/03/1968
1ère diffusion (FR) : 09/01/1983
1ère diffusion (US) (REM) : 03/05/2008

Left Production TOS : 56/80 Right
Left Diffusion TOS : 55/80 Right
Left Diffusion TOS (REM) : 67/80 Right
Left Diff. chrono. ST : 55/759 Right

Image Galerie d'images de
Assignment: Earth

Séries

TOSTASTNGDS9VOYENTDIS
Saisons: 123
(Films)


Dates
Date stellaire : Inconnue
Date terrienne : 2268 - 1968

L'USS Enterprise voyage dans le passé de la Terre en 1968, où l'équipage rencontre le mystérieux Gary Seven qui affirme avoir été envoyé pour aider la planète.


J'appartiens à cette époque, vous, non. Si vous interférez avec ma mission, vous changerez le cours de l'histoire. Vous détruirez la Terre, et vous avec, probablement.

 — Gary Seven

RésuméModifier

Journal de bord du capitaine. Voyageant plus vite que la lumière, l’Enterprise a remonté le temps jusqu'au XXe siècle. Nous sommes en orbite autour de la Terre, dissimulés par nos boucliers déflecteurs. Notre mission : recherche historique. Nous surveillons les communications terriennes afin de savoir comment notre planète a survécu aux événements de 1968.

L'Enterprise est en orbite autour de la Terre en l'année 1968 lorsqu'il intercepte un faisceau téléporteur d'une puissance phénoménale dirigé vers notre planète. Un homme et son chat apparaissent dans la salle de téléportation. L'homme, qui répond au nom de Gary Seven ("Savant" dans la version française), est irrité de l'ingérence de l'Enterprise dans la mission qui l'amène sur Terre. Nullement impressionné par la technologie qui l'entoure, il admet aisément être en présence d'hommes du futur mais refuse de révéler l'objet de sa mission et son point de départ, mentionnant juste une planète cachée dont les habitants veulent protéger les Terriens malgré eux.

Journal de bord du capitaine, annexe. Un homme en costume du XXe siècle. Même Spock n'est pas parvenu à l'immobiliser. Sans nos phaseurs, il nous aurait maîtrisés tous les cinq. J'ai du mal à croire que M. Seven est humain. Et si pourtant il l'était ?

Kirk le fait placer aux arrêts. Les analyses révèlent qu'il est humain mais qu'il semble jouir d'une condition physique exceptionnelle.

Seven s'évade grâce à un objet cylindrique qui permet aussi bien de neutraliser les écrans de force de la cellule que de subjuguer la sentinelle. Rejoint par Isis, son chat, il parvient à se téléporter dans un appartement à New-York, contigu aux locaux d'une société-écran pour ses activités. Outre un téléporteur, la pièce comprend un ordinateur sophistiqué. Seven tente de se mettre en rapport avec deux autres agents sur Terre mais le cerveau électronique, d'abord réticent, finit par l'informer qu'ils ne donnent plus signe de vie. Seven, censé n'être qu'un superviseur, va devoir s'impliquer. L'ordinateur lui fabrique de faux papiers d'identité le faisant passer pour un officier de différents services secrets (C.I.A., N.S.A. etc.)

Entretemps, Kirk essaie de déterminer les projets de Seven. Il s'avère que les Etats-Unis s'apprêtent à lancer une tête nucléaire en orbite afin de devancer l'URSS dans la course aux armements - une initiative qui aurait pour effet d'aggraver les tensions entre les deux grands. C'est un objectif possible.

Pendant ce temps, Roberta Lincoln, une secrétaire employée par la société-écran de Seven, arrive en retard à son travail. Il la prend pour l'un de ses agents et grille presque sa couverture. Il joue sur son patriotisme et la convainc qu'il travaille pour le gouvernement des Etats-Unis. Resté seul, il apprend par l'ordinateur que ses deux agents sont morts dans un accident de voiture sans avoir pu terminer leur travail. Pendant ce temps, Kirk et Spock sont téléportés à New-York et font irruption dans les locaux. Roberta prévient la police puis essaie de les retenir et parvient à arracher le chapska dissimulant les oreilles de Spock. Les deux hommes pénètrent trop tard dans le bureau : Seven et Isis se sont téléportés à Cap Canaveral. Deux policiers entrent à leur tour dans la pièce et braquent leurs armes sur Kirk et Spock... Tout le monde disparaît et se matérialise à bord de l'Enterprise. Les policiers sont renvoyés à leur point de départ avant même d'avoir pu revenir de leur surprise.

A Cap Canaveral, Gary Seven neutralise un agent de la sécurité et parvient à se rendre sur le pas de tir dissimulé dans le coffre d'un véhicule de surveillance. Kirk et Spock n'auront pas sa chance, ils se matérialisent au moment où l'agent reprend ses esprits. Ils sont arrêtés et emmenés au centre de contrôle tandis que Seven, parvenu au sommet de la fusée, s'efforce de modifier ses circuits à quelques minutes du lancement. Il est repéré par Scotty qui tente de le ramener à bord de l'Enterprise, interrompant son travail. Mais le faisceau est intercepté à la suite des manipulations hasardeuses de Roberta qui a pénétré dans l'appartement de Seven. Elle le ramène à New-York.

Journal de bord du capitaine, annexe. Spock et moi sommes en détention. Même si on leur expliquait, ils ne nous croiraient pas. On ne peut empêcher le lancement, ni savoir si on le devrait. Je me sens totalement impuissant.

Kirk et Spock assistent impuissant au décollage de la fusée, laquelle modifie sa trajectoire. L'ogive qu'elle transporte est amorcée et l'engin menace de retomber sur l'Europe, ce qui déclencherait une troisième guerre mondiale.

A New-York, Roberta a compris que Seven ne travaille pas pour le gouvernement et se méprend sur ses intentions. Elle l'assomme alors qu'il s'apprête à provoquer la destruction de la fusée. A Cap Canaveral, Kirk et Spock profitent de l'effervescence pour fausser compagnie à leurs gardiens. Ils se téléportent à New-York et tentent de reprendre le contrôle de la fusée. Seven a réussi à regagner la confiance de Roberta en lui expliquant que des extra-terrestres bienveillants sélectionnent des Terriens et éduquent leurs descendants afin qu'ils protègent leur planète. Spock ne parvenant pas à commander à distance l'explosion de la fusée, Kirk s'en remet à Seven qui la détruit à temps.

Le péril conjuré et le cours de l'histoire n'étant pas altéré, Kirk et Spock prennent congé de Seven, s'en remettant à lui, à Roberta et à Isis - qui est capable de prendre forme humaine - pour protéger la planète des périls qui pourraient la menacer dans cette période temporelle.

ProductionModifier

Star Trek TOS - Assignment Earth

Star Trek TOS - Assignment Earth


ALERTE JAUNE
CET ARTICLE EST INCOMPLET
N'hésitez pas à éditer cette page pour le terminer.
Des précisions sur les informations nécessaires à compléter peuvent figurer sur la page de discussion de l'article.
Vous pouvez traduire le contenu figurant dans les autres versions linguistiques de Memory Alpha
ou créer un texte original.

Version remasteriséeModifier

  • La version remasterisée fut diffusée le 3 mai 2008
Star Trek - Assignment Earth - visual effects comparison

Star Trek - Assignment Earth - visual effects comparison

Anecdotes et autres informationsModifier

  • Une empoigne intempestive avec le colonel Gary Seven dans la salle du transporteur place l'équipage de l' Enterprise devant un fait surprenant que Kirk entrera prioritairement dans son carnet de bord: une rencontre avec le seul être humain connu parfaitement insensible à l'application réussie d'une prise vulcaine.
  • Il semblerait que cet épisode ait servi de test pour un "spin-off" (une série dérivée) de Star Trek ou, au moins, l'introduction de personnages récurrents. En effet, Kirk et Spock jouent les utilités dans l'épisode et le "background" (l'environnement) autour de Gary Seven semble avoir été suffisamment élaboré pour appeler un développement ultérieur.
  • Le titre Assignement Earth est une référence à Assignement Vienna, une série de roman d'espionnage adaptée à la télévision avec Robert Conrad. (Diffusée en France sous le titre L'Homme de Vienne.)
  • Le récit fait référence à deux faits marquants de la période : la Course à l'Espace (premier alunissage en 1969) et la Course aux Armements. L'utilisation d'images fournies par la N.A.S.A. a dû marquer le téléspectateur de 1968 et renforcer la crédibilité de l'intrigue. Par ailleurs, dans cet épisode, ce sont les Américains qui mettent en péril la paix en tentant de devancer leurs adversaires. (Leur projet n'est pas sans évoquer celui de "Guerre des Etoiles" lancé par l'administration Reagan dans les années 80 puis repris par l'administration de Bush Jr au début des années 2000.) Cette critique de la surenchère militaire est à porter au crédit de la série. (La fin de l'épisode mentionne des accords internationaux qui mettront un frein à la militarisation de l'espace. Des accords que les auteurs de l'épisode semblent appeler de leurs voeux.)
  • "En mai 2008, IDW Publishing publie le premier épisode d'une nouvelle série développant l'univers Star Trek: Star Trek: "Assignment: Earth (comics)". Cette série limitée en cinq épisodes se réfère au dernier épisode de la deuxième saison de la série TV, intitulée "Assignment: Earth". Le scénariste Gene Roddenberry voulait que cet épisode serve de lancement à une série dérivée mais elle n'a jamais vu le jour. Jusqu'à l'arrivée de John Byrne, qui écrira et dessinera cette série limitée..." Sources : superpouvoir.com

IncohérencesModifier

  • Le voyage dans le temps semble devenu une routine pour l'équipage de l'Enterprise alors que ses attributions seraient plutôt l'exploration spatiale.
  • Voir Spock déambuler dans les rues avec un couvre-chef ridicule pour dissimuler ses oreilles pointues est amusant mais on se demande pourquoi Kirk a sélectionné le seul membre de son équipage qui n'ait pas l'aspect humain pour l'accompagner.
  • Kirk ne semble pas plus troublé que ça d'apprendre que des extra-terrestres interviennent pour influer sur la destinée de l'humanité.

MarchandisageModifier

Épisode à retrouver sur

1ères diffusions francophonesModifier

CitationsModifier

"J'appartiens à cette époque, vous, non. Si vous interférez avec ma mission, vous changerez le cours de l'histoire. Vous détruirez la Terre, et vous avec, probablement."

- Gary Seven au capitaine Kirk


"Où est 347 ?"
"Avec 348... ?"
"201, inutile de répondre par code."

- Gary Seven et Roberta Lincoln, prenant celle-ci pour l'agent 201


"Miaou !"
""Miaou" ? Tu es angoissée, n'est-ce pas ?"
"Miaou..."
"D'accord. Je fais aussi vite que je peux."

- Isis et Gary Seven


"Laissez-moi finir ou dans 6 minutes, la 3e Guerre mondiale éclatera."

- Gary Seven à Roberta Lincoln


"Ce monde a besoin d'aide. C'est pour ça que ceux de ma génération se rebellent. On se demande s'il sera toujours là quand on aura 30 ans."

- Roberta Lincoln


"Sans les faits, on ne peut pas prendre de décision logique. Vous devez suivre votre intuition humaine."

- Spock au capitaine Kirk

Acteurs / PersonnagesModifier

Pour le nom des comédiens de doublage, voir article des acteurs.

Personnages principauxModifier

Autres personnagesModifier

RéférencesModifier

Liens externesModifier

Episode précédent produit:
"The Omega Glory"
TOS - Saison 2 Episode suivant produit:
"Spectre of the Gun"
Episode précédent diffusé:
"Bread and Circuses"
Episode suivant diffusé:
"Spock's Brain"
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC  .