FANDOM


El-Adrel IV map

Représentation du champ de dispersion de particules autour d'El-Adrel IV.

Un champ de dispersion de particules est un champ énergétique qui, lorsqu'il était projeté dans la ionosphère d'une planète, provoquait une hyper-ionisation de l'atmosphère. Cette hyper-ionisation bloquait toutes les ondes porteuses électromagnétiques et subspatiales, rendant communications et téléportations impossibles. Si le champ de dispersion n'était pas trop épais, il était cependant possible de se téléporter au travers en boostant le champ de confinement annulaire.

En 2368, les Tamariens générèrent un champ de dispersion de particules autour de la planète El-Adrel IV où ils avaient téléportés Jean-Luc Picard et Dathon. Les deux capitaines se retrouvèrent ainsi piégés à la surface, tout en permettant aux détecteurs de fonctionner, de façon à pouvoir observer les évènements. (TNG: "Darmok")

Cette même année, lors du premier test de l'onde soliton, un champ de dispersion devait être créé autour de Lemma II pour la stopper. (TNG: "New Ground")

En 2377, un groupe de proies holographiques hirogens mené par Iden utilisa un champ de dispersion pour masquer sa fuite. Malgré tout, leur vaisseau produisait toujours une signature EM polarisée qui pouvait être suivie par le détecteurs. (VOY: "Flesh and Blood")

Voir aussiModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC .