FANDOM


Cordrazine

Cordrazine

La cordrazine était un puissant stimulant chimique utilisé pour les traitements médicaux d'urgence, notamment pour stimuler le cœur durant un arrêt cardiaque. Cette drogue était sous la forme d'un liquide rouge, qu'on injectait par un hypospray.

ALERTE JAUNE
CET ARTICLE EST INCOMPLET
N'hésitez pas à éditer cette page pour le terminer.
Des précisions sur les informations nécessaires à compléter peuvent figurer sur la page de discussion de l'article.
Vous pouvez traduire le contenu figurant dans les autres versions linguistiques de Memory Alpha
ou créer un texte original.

UtilisationsModifier

Hikaru Sulu, souffrant d'une arythmie cardiaque après avoir été choqué par une console de la passerelle durant un passage à travers un déplacement temporel, fut ranimé avec quelques gouttes de cordrazine. Puis le docteur McCoy souffrit d'une overdose extrême quand il s'injecta accidentellement une dose excessive du médicament. (TOS: "The City on the Edge of Forever")

Le docteur McCoy utilisa également un cc de cordrazine pour amener Rizzo à reprendre conscience. (TOS: "Obsession")

Une forme plus puissante de la cordrazine, la tricordrazine, était communément utilisée pour la réanimation au 24ème siècle. Le docteur Beverly Crusher tenta d'employer la tricordrazine pour ranimer Worf après qu'il soit victime d'une insuffisance cardiaque, après une opération chirurgicale risquée utilisant une réplicateur génétronique pour réparer sa colonne vertébrale endommagée. (TNG: "Ethics")

En 2369, Crusher ranima Deanna Troi après sa mort avec dix cc de cordrazine utilisé en complément d'un stimulateur cortical. (TNG: "Man of the People")

Plus tard cette même année, Crusher demande à son équipe de préparer une série d'injection de cordrazine pour Jean-Luc Picardaprès que son cœur artificiel ait été endommagé et que le capitaine se mourait rapidement. (TNG: "Tapestry")

En 2371, Julian Bashir et Jabara donnèrent deux cc de cordrazine à Bareil Antos. Bashir lui-même reçut quatre cc de cordrazine quelques semaines plus tard après avoir été placé en coma artificiel après l'attaque d'Altovar. (DS9: "Life Support", "Distant Voices")

Le Docteur utilisa deux cc de cordrazine pour ranimer Harry Kim après qu'il soit tué par un cénotaphe Vhnori. (VOY: "Emanations")

Sur la planète de l'Enfer en 2372, Neelix suggéra que Tom Paris administre de la cordrazine à un enfant Reptohumanoïdes malade. (VOY: "Parturition")

En 2372, Bashir donna de la cordrazine à plusieurs Teplans, espérant ainsi les soulager de la douleur causée par le fléau Teplan du Dominion. Epran et Ekoria était parmi ceux à qui on administra le médicament, même si le premier ne répondait plus à la médication juste avant qu'il ne meure. Bashir était inquiet que les hautes doses de médicament qu'il avait administré à Ekoria puissent avoir de grave conséquences sur le métabolisme de son bébé. (DS9: "The Quickening")

En 2373, Le Docteur utilisa cinquante milligrammes de cordrazine pour stabiliser Tuvok lorsqu'une anomalie gazeuse déterra des souvenirs réprimé de Tuvok. (VOY: "Flashback")

Plus tard cette année, Le Docteur utilisa dix milligrammes de cordrazine en conjonction avec un stimulateur cortical pour ranimer Kathryn Janeway après qu'un extraterrestre ait envahi son cortex cérébral. (VOY: "Coda")

À la fin de l'année 2375, Bashir donna dix milligrammes de cordrazine à Luther Sloan de la Section 31 qui avait tenté de se suicider, même si c'était seulement en tant que partie d'une simulation mentale créée par l'interpréteur engrammatique multitronique. (DS9: "Extreme Measures")

En 2376, Le Docteur utilisa vingt milligrammes de cordrazine pendant une réanimation d'urgence pour ranimer B'Elanna Torres d'un état catatonique induit, auxquels elle ne réagit pas. (VOY: "Barge of the Dead")

OverdosesModifier

Des doses excessives de ce médicament produisent un délire temporaire avec comportement violent tandis que le patient entre en pleine frénésie paranoïaque. Ceci inclue une incapacité à reconnaitre ses amis et une peur viscérale du danger mortel. Ceux qui souffrent d'une overdose peuvent expérimenter des pertes de conscience occasionnelle et présenter confusion, faiblesse, grande fièvre et une peau verdâtre mouchetée de rouge. (TOS: "The City on the Edge of Forever")

Vingt-cinq cc de son dérivé, la tricordrazine, était suffisant pour tuer un Klingon. (TNG: "Ethics")

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC  .