FANDOM


L' habilitation de sécurité ou la vérification de sécurité était un niveau d'autorisation donné à un officier en fonction de son grade, de son statut et de son affectation. Les ordinateurs identifiaient ensuite les officiers par l'entrée de leur code d'autorisation vocal ou numérique.
Dans certaines civilisations, comme celle des Cardassiens des baguettes isolinéaires spécialement programmées donnaient accès à différents niveaux d'habilitation de sécurité. (DS9: "Babel", "The Passenger", "Vortex")

Si un officier estimait qu'on ne pouvait plus lui faire confiance, il était possible pour lui de supprimer sa propre habilitation de sécurité, comme le fit le lieutenant Tuvok lorsqu'il a été déstabilisé par sa fusion mentale avec la recrue Lon Suder. (VOY: "Meld")

Habilitation de sécurité dans la FédérationModifier

Niveau 1Modifier

Ce niveau permettait l'accès à la liste du personnel affectés à l'endroit et aux journaux officiels. (DS9: "Whispers")

Il permettait aussi de déverrouiller les casiers d'armes par tout le personnel de Starfleet. (DS9: "Tribunal", "Hard Time")

Niveau 3 (et plus)Modifier

Le niveau 3 était nécessaire pour accéder à des informations classifiées concernant la disparition en 2371 de l'USS Voyager NCC-74656 dans les Badlands. (VOY: "Non Sequitur")

Niveau 4 (et plus)Modifier

Ce niveau de sécurité permettait d'accéder à la liste des vaisseaux en transit sur la station spatiale Deep Space 9. (DS9: "Vortex")

A bord de l'USS Prometheus NCC-71201 le niveau 4 était requis pour les données tactiques, dont celle de la manoeuvre offensive multi-vecteurs, et l’accès aux communications du vaisseau. (VOY: "Message in a Bottle")

Pour être désigné officier du renseignement il fallait avoir ce niveau d'habilitation de sécurité. (DS9: "Soldiers of the Empire")

Niveau 4 AlphaModifier

À bord de l'Enterprise NX-01 il fallait ce niveau d'habilitation pour accéder à la boîte noire d'un vaisseau spatial extraterrestre. (ENT: "Affliction")

Niveau 5 (et plus)Modifier

Sur la station spatiale Deep Space 9, à partir du centre de commandement et d'opérations, ce niveau d'habilitation permettait d'accéder au schéma structurel complet de la station et de déterminer les synthétiseurs ayant été réparés. (DS9: "Babel")

Niveau 6 (et plus)Modifier

En 2376, sur l'USS Voyager NCC-74656 ce niveau était requis pour accéder au pont 12 - section 42. C'était en ce lieu que vivait une forme de vie électromagnétique, gardée dans un dans un environnement artificiel, en attendant que lui soit trouvé une nouvelle nébuleuse de classe J pour qu'elle puisse s'installer. (VOY: "The Haunting of Deck Twelve")

Niveau 7 (et plus)Modifier

Permettait d'accéder à l'armurerie sur Deep Space 9. (DS9: "Captive Pursuit")

En 2372, seuls les officiers ayant au minimum ce niveau d'habilitation pouvaient accéder aux informations relative à la demande par l'union cardassienne à la Fédération d'être fournie en réplicateur industriel de classe 4. Ainsi que les donnés sur les planètes en bénéficiant et les modalités de transport. (DS9: "For the Cause")

Niveau 9Modifier

Ce niveau est requis pour passer outre un programme anti-émeute cardassien, programmé dans l’hypothèse d'une révolte bajorane sur la station Deep Space 9. (DS9: "Civil Defense")

Niveau 10Modifier

Ce haut niveau d'habilitation de sécurité était réservé à toutes les informations définies comme étant uniquement réservées au seul capitaine (capitain's eyes only en VO). (VOY: "The Haunting of Deck Twelve")

Il était aussi nécessaire pour accéder au fichier de données Omega Un contenant les informations sur la directive Omega. (VOY: "The Omega Directive")

Priorité 3Modifier

Niveau d'habilitation requis pour diffuser des informations sur les systèmes de défense et de navigation d'un vaisseau. (TNG: "Data's Day")

Sigma 9Modifier

Ce niveau était indispensable pour accéder aux documents classifiés de Starfleet Médical concernant le virus morphogénique. (DS9: "When It Rains...")

Habilitation de sécurité dans les autres organisations ou civilisationsModifier

Grade H-1Modifier

Au sein des renseignements bajorans, le niveau d'habilitation grade H-1 était requis pour accéder à certaines informations contenues dans la base de données des renseignements bajorans. (DS9: "Past Prologue")

Pah doQ chaModifier

Chez les Klingons pah doQ cha était un haut niveau d'habilitation de sécurité.
L'ambassadeur K'Ehleyr possédait l'autorisation pah doQ cha et tenta de l'utiliser pour accéder aux dossiers du haut conseil klingon sur le massacre de Khitomer à partir de la base d'informations impériales klingonne. Son accès a été refusé parce que les fichiers avaient été limités au niveau du-ko-cha et supérieurs. (TNG: "Reunion")

Du-ko-chaModifier

Le niveau d'habilitation de sécurité du-ko-cha était un très haut niveau de sécurité réservé aux membres du haut conseil klingon. Duras restreignit L’accès des données du massacre de Khitomer à des niveaux d’habilitations du-ko-cha et plus. (TNG: "Reunion")

Priorité Alpha RougeModifier

Dans les quartiers généraux de l'Ordre obsidien, la priorité Alpha Rouge combinée au code d'autorisation 9218-Noir, permettait de supprimer tous enregistrements des journaux de bord. (DS9: "Second Skin")

Niveaux d'habilitations par officiers ou individusModifier

Niveau 1Modifier

Niveau 3Modifier

Niveau 4Modifier

Niveau 4 AlphaModifier

Niveau 5Modifier

Niveau 6Modifier

Niveau 7Modifier

Niveau 9Modifier

Niveau 10Modifier

Priorité 3Modifier

Sigma 9Modifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC .