FANDOM


STAR TREK
(TOS-TAS-TNG-DS9-VOY-ENT-KTL-DIS)

Un hypospray (familièrement désigné hypo) était un dispositif médical portatif servant à injecter des liquides dans le corps utilisé pas plusieurs civilisations.

DescriptionModifier

L'hypospray utilisait un mécanisme fonctionnant avec de l'air comprimé pour transférer le produit à injecter dans la couche sous-dermique de la peau du corps ou dans une artère.
Ce procédé n'utilisant pas d'aiguille la peau n'était pas perforée au cours de l'injection, ce qui réduisait nettement le risque infectieux ou l'apparition de douleurs. Le site d'injection typique était le côté du cou, au niveau de l'artère carotide. Cependant l'hypospray permettait des injections même à travers les vêtements.
Contrairement aux aiguilles hypodermiques, l'hypospray pouvait être utilisé sur plusieurs patients à la suite sans crainte de propagation de maladies transmissibles par le sang. (TNG: "Angel One", Star Trek: First Contact, VOY: "Parturition", "Endgame")

Divers médicaments, traitements ou drogues pouvaient ainsi être injectés. Il suffisait d'insérer dans l'hypospray l'ampoule adaptée. (TNG: "The Naked Now")

Plus rarement, l'hypospray pouvait être utilisé pour recueillir des échantillons d'air afin de le tester ou de condenser l'air et de le stocker pour une utilisation ultérieure. (VOY: "Parturition", TNG: "Genesis")

Avec la drogue adaptée l'hypospray pouvait devenir une arme. (DS9: "Time's Orphan")

Au 23ème siècle, l'hypospray de la Fédération ressemblait aux aiguilles intraveineuses des siècles précédents, alors que la version du 24ème siècle du dispositif était plus compacte, employant une tête inclinée et une pointe arrondie pour transférer le liquide plus facilement. Les contrôles à la tête d'injection définissent le dosage à injecter. (TOS: "Amok Time", TNG: "Haven")

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

(en) Hypospray sur Memory Beta, wiki Star Trek non-canon.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC  .