Memory Alpha
Advertisement


Le docteur Miranda Jones était une télépathe aveugle spécialisée dans le domaine de la psychologie. Elle portait un réseau spécial de senseurs qui lui permettait de percevoir son environnement. La cécité de Miranda Jones était une source de honte pour elle, tant et si bien qu'elle portait des lunettes de protection dans un effort de la cacher. Parmi l'équipage de l'USS Enterprise, seul le docteur Leonard McCoy était au courant de son handicap, mais il ne disait rien pour protéger sa vie privée.

Bien qu'humaine, le docteur Jones n'a jamais visité la planète Terre. Elle a cependant passé quatre ans sur Vulcain. Pendant son séjour, elle étudia la discipline mentale vulcaine pour apprendre à "éteindre" ses capacités télépathiques dans le but de garder sa santé mentale.

En 2268, il lui fut donné pour mission de se mettre en relation avec l'Ambassadeur Médusien Kollos après que l'offre initiale du Commander Spock fut rejetée. Le succès de sa mission était basé sur ses capacités à accomplir un véritable lien mental.

L'assistant de Jones sur cette mission était Larry Marvick, qui en était secrètement amoureux. Le docteur Jones, cependant, souhaitait éviter l'épreuve des émotions humaine et, par conséquent, ne pouvait aimer Marvick de la manière qu'il le voulait.

À la date stellaire 5630.7, le docteur Jones, Marvick et Kollos sont téléportés à bord de l'Enterprise où Jones montra des signes de jalousie envers Spock à cause de ses capacités télépathiques supérieures quand il était avec Kollos.

Pendant ce temps, la jalousie de Marvick envers Kollos, tandis qu'il sent que la mission de Jones la tient éloignée de lui, se développe à tel point qu'il essaya de le tuer. Après que Marvick ait échoué dans sa tentative de meurtre, et la démence et la mort qui en résulte, Jones prit cet évènement comme exemple de ce qu'elle déteste dans l'amitié humaine. Elle voyait les émotions humaines comme une épreuve et souhaitait passer le reste de sa vie avec le Médusien pour les éviter.

Après que Spock fut accidentellement exposé à la véritable apparence de Kollos, le capitaine Kirk la forçat à mettre de côté sa jalousie pour qu'elle puisse utiliser ses talents télépathiques pour aider à guérir Spock de sa démence. Elle le fit et fut alors capable d'établir un vrai lien avec Kollos. Après cela, elle semblait avoir trouvé un peu de paix, prête à accepter sa mission. Alors qu'elle se préparait à être téléportée, elle fit à Spock le salut vulcain et prononça la moitié de la phrase qui l'accompagne "paix et longue vie", auquel Spock répondit de la même manière "longue vie et prospérité." (TOS: "Is There in Truth No Beauty?")

Miranda Jones était interprétée par Diana Muldaur, qui joua auparavant Ann Mulhall (TOS: "Return to Tomorrow") et qui incarnera aussi le docteur Katherine Pulaski (TNG)
Advertisement