FANDOM


Lignes temporelles multiples
(informations couvrant une ou plusieurs lignes temporelles)

On ne devrait jamais regarder dans les yeux de ses propres dieux.

 — Kai Opaka à Vedek Winn Adami en 2369 (DS9: "In the Hands of the Prophets")
Capitaines, héros 2017 XXx
Opaka
Nom: Opaka
Genre: Féminin
Espèce: Bajorane
Naissance: Inconnue
Mort: 2369 (mais Ressuscitée par des nanites)
Situation: Ancien Kai de Bajor
"Collabo" (secret)

Actrice(s): Camille Saviola


Kai Opaka était le chef spirituel de Bajor pendant la fin de l'occupation cardassienne et le début de l'indépendance de Bajor.
Elle le fut jusqu'en 2369 où elle resta dans le Quadrant Gamma.

HistoireModifier

Pendant l'Occupation de BajorModifier

Opaka naquit lors de l'occupation de Bajor et la domination de l'Union cardassienne sur le système bajoran. Elle devint membre du clergé bajoran et fut finalement désignée comme Kai, la plus haute autorité religieuse de Bajor.

Elle devint éminemment respectée suite à son implication dans la protection de son peuple contre les exactions cardassiennes. Opaka chercha continuellement à servir la volonté des Prophètes.

Cependant il fut prouvé que pendant l'occupation Opaka collabora secrètement avec les Cardassiens lors de leurs affrontements avec la Résistance bajorane. En tant que "collabo", et par l'intermédiaire du Prylar Bek, elle fournit l'emplacement précis d'un camp de Résistants.
Son propre fils y résidait et le camp était situé dans la vallée de Kendra. Cette dernière comptait un millier de Bajorans. Opaka sacrifia donc son fils et un petit nombre de Résistants pour sauver un plus grand nombre des siens. L'épisode fut dénommé le "massacre de la vallée de Kendra".

La participation de Opaka ne fut jamais découverte même après la confession de Bek à Vedek Bareil Antos. Ce dernier effaça toutes traces de l'intervention de Opaka. Il estima que le sacrifice fait et les vies qui furent sauvées devaient rester secrets. (DS9: "The Collaborator")

Indépendance de BajorModifier

En 2369 les Cardassiens se retirèrent de Bajor. Plusieurs factions de Bajorans se formèrent et Opaka se retira dans un monastère.

Lorsque le gouvernement provisoire bajoran proposa d'intégrer la Fédération et invita Starfleet à co-diriger la station spatiale en orbite autour de Bajor, Deep Space 9, Opaka demanda à rencontrer le commandant Benjamin Sisko. Suivant ses visions prophétiques elle lui confia l'objet religieux le plus précieux pour les bajorans : un Orbe. Opaka voulut que Sisko s'en servit pour découvrir le "Temple Céleste", demeure des Prophètes.

Lorsqu'il réussit et découvrit le vortex bajoran, et rencontra les Prophètes, Opaka reconnu en lui l'Émissaire des Prophètes. Elle l'avertit qu'il était désormais lié à Bajor et ses Prophétes. (DS9: "Emissary")

Lorsque qu'Opaka désigna Sisko, un Humain, comme l'Émissaire plusieurs religieux bajorans et croyants contestèrent ce fait. Pour eux un incroyant ne pouvait être l'Émissaire.

Le mouvement de contestation était principalement mené par un membre de l'Assemblée des Vedeks, la Vedek Winn Adami. Opaka confirma cependant sous soutien à Sisko. (DS9: "In the Hands of the Prophets")

Quadrant GammaModifier

Courant 2369, Kai Opaka, qui n'avait jamais quitté la planète Bajor de toute sa vie, se rendit sur Deep Space 9 pour contempler le vortex bajoran. Opaka embarqua à bord de l'USS Yangtzee Kiang, avec le major Kira Nerys, le commandant Benjamin Sisko et le docteur Julian Bashir, pour franchir le vortex. Juste avant de monter à bord elle croisa le chef Miles O'Brien. En le voyant elle lui demanda si il avait bien un enfant puis lui remit son collier pour qu'il l'offre à sa fille, Molly.

Kira mourning about Opaka

Kira Nerys pleurant Kai Opaka

La traversée du vortex et leur arrivée dans le quadrant Gamma émut Opaka. Un signal fut alors détecté par le vaisseau et Opaka insista pour découvrir son origine. Il s'agissait d'une lune entourée d'un réseau de satellites artificiels, dont l'un d'eux tira sur le Yangzee Kiang qui s'écrasa à la surface. Les trois autres passagers s'en sortirent indemnes. Opaka ne survécut que quelques minutes suite au crash, laissant Nerys désemparée face à la perte d'une figure emblématique pour elle et son peuple. Nerys entama le chant mortuaire bajoran.

Alors que le reste de l'équipe se faisait capturer par les habitants des lieux, Opaka ressuscita et les rejoignit. Julian détecta dans son corps des nanites semblant réguler ses processus biologiques. Un autre groupe indigène attaqua alors et tous les morts du combat ressuscitèrent à leur tour.

En réalité les habitants de cette lune sont des prisonniers répartis en deux factions rivales, les Ennis et les Nol-Ennis, se faisant une guerre perpétuelle car ils se voient ressusciter en continu. Julian découvrit que les nanites étaient spécifiques à l'environnement de cette lune, si Opaka la quittait, les implants cessant de fonctionner, elle mourrait. L'USS Rio Grande, avec à son bord Miles et Jadzia Dax, ayant découvert la lune les contacta et indiqua chercher un moyen d'aider Opaka et les autres à quitter les lieux.

Opaka refusa alors d'être secourue car en franchissant le vortex elle savait qu'elle ne reverrait jamais Bajor. Elle confia à Nerys un message pour les Bajorans : "J'ignorais alors pourquoi mais, quand nous avons traversé le vortex j'ai su que je ne reviendrais jamais. Vous devrez dire à notre peuple Kira que j'ai répondu à l'appel des Prophètes."

Puis Opaka les laissa partir. (DS9: "Battle Lines")


Monde réel
(article ou section(s) écrit(es) à partir du point de vue: "monde réel")

ApparitionModifier

Liens externesModifier

(en) Opaka sur Memory Beta, wiki Star Trek non-canon.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC .