FANDOM


La psychose de la téléportation était une pathologie incurable. Elle était provoquée par la fragmentation des neurotransmetteurs au cours d'une téléportation, ce qui affectait les fonctions motrices du sujet, les processus physiques automatiques et les centres de raisonnement du cerveau.

Les victimes de la psychose de la téléportation souffraient de délires paranoïaques, de leucoaraiose, d'hallucinations (somatiques, tactiles et visuelles) et d'hystérie psychogène. D'autres symptômes secondaires pouvaient apparaître, tels que l'insomnie, la tachycardie, une déficience visuelle entraînant une myopie, des spasmes douloureux dans les extrémités ainsi que, dans la majorité des cas, une déshydration. (TNG: "Realm of Fear")

Des cas de psychose de la téléportation ont été rapportés dès le milieu du 22ème siècle (ENT: "Daedalus"), mais elle ne fut officiellement diagnostiquée pour la première fois qu'en 2209 sur Delinia II. Elle fut éliminée grâce à l'invention de la mémoire tampon multiplexe dans les années 2310. (TNG: "Realm of Fear")

En 2369, le lieutenant Reginald Barclay crut souffrir de psychose de la téléportation après avoir été infecté par des microbes quasi-énergiques alors qu'il était téléporté vers le USS Yosemite (NCC-19002). Ce qui aurait été surprenant, dans la mesure où aucun cas n'avait été diagnostiqué depuis près de soixante ans. (TNG: "Realm of Fear")

Voir aussiModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC  .