FANDOM


Astéroïde

Rura Penthe

Nom : Rura Penthe
Quadrant : Alpha
Système : Beta Penthe
Habitants : Divers
Affiliation : Empire Klingon

Rura Penthe surface

Rura Penthe était un astéroïde utilisé par l'Empire Klingon comme colonie pénitentiaire et goulag. Situé dans le système de Beta Penthe, il était surnommé le "cimetière des aliens" - l'espérance de vie d'un prisonnier y étant, au grand maximum, d'un an. (ENT: "Judgment"; "Star Trek VI: The Undiscovered Country")

Aperçu Modifier

Les prisonniers internés sur Rura Penthe étaient condamnés aux travaux forcés, dans les mines de dilithium qui abondait dans l'astéroïde. Une de ces mines était située dans la grotte Alla.

A la surface régnait un froid polaire, et le paysage était dominé par des pics enneigés et des mers de glace. Sans vêtements adéquats, aucune forme de vie humanoïde n'était capable d'y survivre très longtemps. La majorité des installations était donc souterraine.

Plusieurs champs magnétiques couvraient le camp de base Alpha Delta, la mine et ses alentours, empêchant les évasions par téléportation. L'installation était régulièrement quadrillée par des patrouilles armées, mais étant donné le climat qui régnait au dehors, aucune mesure de sécurité supplémentaire n'était vraiment nécessaire. ("Star Trek VI: The Undiscovered Country")

Historique Modifier

22ème siècleModifier

RuraPentheMineComplex2152

Surface de Rura Penthe en 2152

En 2153, le capitaine Jonathan Archer de Starfleet fut condamné à vie sur Rura Penthe, pour avoir porté assistance à un groupe de réfugiés Arin'Sen qui fuyaient le protectorat klingon de Raatooras.

Par ailleurs, Kolos, l'avocat d'Archer, y fut également condamné à un an pour outrage à magistrat. Archer parvint à s'évader grâce à l'aide de son équipage, mais Kolos décida de rester, estimant qu'il ne pourrait pas rendre son honneur au système judiciaire Klingon en prenant la fuite. (ENT: "Judgment")

23ème siècleModifier

RuraPentheMine2293

Mines de dilithium de Rura Penthe

En 2293, les officiers de Starfleet James T. Kirk et Leonard McCoy furent eux aussi condamnés à vie sur Rura Penthe, après avoir été reconnus coupables de l'assassinat du Chancelier du Haut Conseil Klingon Gorkon.

Afin de pouvoir les éliminer en toute tranquillité, les Klingons conclurent un arrangement avec Martia, une prisonnière Chameloide. Celle-ci devait aider Kirk et McCoy à s'évader, et ainsi donner une excuse aux Klingons pour les abattre. Toutefois, le plan de Martia fut déjoué et les deux officiers furent secourus par le capitaine Spock et l'équipage de l'USS Enterprise NCC-1701-A. Parallèlement Starfleet Command prévoyait une récupération des officiers via l'operation retrieve envoyant des troupes au sol du Starfleet Tactical Marine Corps, finalement cette opération fut annulée afin d'éviter une guerre. ("Star Trek VI: The Undiscovered Country")

Résidents Modifier

Voir : Habitants de Rura Penthe

Coulisses Modifier

Concept Modifier

Au tout début du projet "Star Trek VI: The Undiscovered Country", les scénaristes envisagèrent de situer la prison sur Qo'noS. Le concept se transforma cependant en un astéroïde "pénal" à part.

"Ce qui s'est passé, c'est qu'en terme de budget, recréer la planète entière était impossible, alors on en est venu à ce concept de prison", explique le scénariste Mak Rosenthal, co-auteur du film. "Mais l'idée d'origine était de situer l'action dans la capitale." (Captains' Logs: The Unauthorized Complete Trek Voyages, p. 137)

Dans un premier temps, Denny Martin Flinn, co-scénariste de Star Trek VI, a imaginé le lieu comme une planète aux allures de décharge ; une planète sous développée, du "tiers monde". Elle aurait été surpeuplée par des aliens entassés les uns sur les autres et il y aurait régné des températures infernales rendant tout déplacement extrêmement pénible. (Commentaire audio, Star Trek VI: The Undiscovered Country (Special Edition) DVD; "Bringing It to Life", Bonus [[Star Trek VI: The Undiscovered Country (blu-ray))

"Nous avions écrit [la plupart] des scènes dans cet environnement, quand Nick [Meyer] s'est dit que ça devrait être une planète de glace", se souvient Flinn. "En fait c'était une demande de David Kirkpatrick, un responsable de la Paramount Pictures", corrige Meyer, l'autre co-scénariste de Star Trek VI. "C’était une planète-désert et il m'a dit : 'j'en ai un peu ras-le-bol des planètes chaudes et désertiques. On ne peut pas faire autre chose ?' Et la seule alternative que j'ai trouvée, ça a été une planète de glace." (Commentaire audio, Star Trek VI: The Undiscovered Country (Special Edition DVD))

Ce nom, "Rura Penthe", est une référence à l'adaptation cinématographique de 1954 du roman "20 000 Lieues sous les Mers" de Jules Verne (1870), dans lequel Rura Penthe est le camp de travaux forcés qui a inspiré au capitaine Nemo sa misanthropie. Ce nom n'est pas mentionné dans le roman lui-même, mais Rura Penthe est en revanche une prison dans le roman "Guerre et Paix" de Léon Tolstoï (1869).

Pour ce qui est de l'idée d'une mine de dilithium sur Rura Penthe à l'époque où se déroule Star Trek VI, Ira Steven Behr, ancien scénariste sur TNG et DS9, fait remarquer dans un commentaire audio de 2009 pour Terre Inconnue : "J'aime assez, vous savez, l'idée d'avoir ce genre de mines dans le futur. Ils ont des synthétiseurs et tout le reste, alors pourquoi auraient-ils besoin de gars ? Juste pour les faire souffrir, je suppose [...]. Ce serait plus efficace... Je suis certain qu'ils pourraient miner ce qu'ils veulent bien plus rapidement avec leur technologie du 24ème siècle (sic.) qu'en utilisant une bande de prisonniers à moitié affamés." Ce à quoi Larry Nemecek, auteur et éditeur, a répondu en plaisantant que les Klingons avaient recours à des prisonniers décharnés parce que la totalité de l'équipement minier de l'Empire était stocké sur Praxis au moment où celle-ci a explosée.

Qu'une mine de dilithium apparaisse sur Rura Penthe aussi bien dans l'épisode "Judgment" d’Enterprise et le film Star Trek VI - lesquels se déroulent à plus d'un siècle d'écart - indique pour David A. Goodman, co-scénariste de "Judgment", que "la planète toute entière n'est probablement qu'un tas de dilithium". (Podcast "Judgment"/commentaire audio)

Divergences entre script et montage final Modifier

Dans le script de Star Trek VI, la surface de Rura Penthe est qualifiée de "zone habitable la plus froide du système". La prison y est décrite comme étant "un gigantesque labyrinthe souterrain avec une large cour intérieure entourée de huttes des prisonniers." Il mentionne également des échafaudages au-dessus de la cour, décrits comme "sans fin". L'un des ascenseurs est décrit "comme un de ces ascenseurs qui descendait dans les anciennes mines du Pays de Galles".

Le script permet aussi de situer deux scènes qui ne sont pas immédiatement identifiables d'après le film : une scène nocturne impliquant le capitaine James T. Kirk, le docteur Leonard McCoy et Martia dans une pièce remplie de couchettes, que le script situe dans une des huttes ; et une scène de feu de camp qui se trouve au sommet d'une "crête du désert de glace".

Il décrit également une rivière gelée qui n'a cependant pas été incluse dans le film. De même, dans un dialogue présent dans le script mais pas dans le film, Martia affirme que tous les prisonniers détenus sur Rura Penthe sont des condamnés à vie.

De même, d'après le script de Star Trek VI, trois soleils froids devaient apparaitre à proximité de Rura Penthe, bien que deux seulement ne soient visibles à l'écran. De la même manière, selon le script de l'épisode "Judgment" d’Enterprise, "un ciel avec deux soleils" devait être montré, mais aucun n'est visible dans le montage final.

Toujours concernant les divergences entre scénario et décor final, Rura Penthe est d'abord décrit comme un "archipel d'astéroïde" dans le script de Star Trek VI puis traité comme un astéroïde solitaire par la suite, ce qu'établissent également les dialogues. Toutefois, plusieurs sources considèrent Rura Penthe comme une planète, dont le scénario de "Judgment" et diverses interviews.

Tournage des scènes de surface de Star Trek VI Modifier

Plusieurs scènes d'extérieur de Rura Penthe pour Star Trek VI furent filmées sur le glacier Colony, en Alaska. ("Bringing It to Life", bonus [[Star Trek VI: The Undiscovered Country (blu-ray))

Parmi ces scènes se trouvent les toutes premières vues de Rura Penthe à l'écran, qui montrent les déserts glacés à la surface de l'astéroïde. (Commentaires sous-titrés, Star Trek VI: The Undiscovered Country (Special Edition DVD)

Plusieurs autres vues des paysages glacés sur lesquels évoluent Kirk, McCoy et Martia sous son apparence de "brute" lorsqu'ils se retrouvent à la surface, furent également filmées en Alaska. (Cinefantastique, Vol. 22, No. 5, p. 38)

Tous ces plans ont été tournés par la deuxième équipe du film, sous la direction de Steven-Charles Jaffe, coproducteur. Nick Meyer commentera plus tard : "j'aurais adoré emmener tout le monde en Alaska, mais nous n'avions pas le budget". (Cinefantastique, Vol. 22, No. 5, p. 43)

Ce site, qui n'était accessible que par hélicoptère, avait été repéré par la deuxième équipe deux mois plus tôt. Pour le tournage, Jaffe avait pris soin d'emmener avec lui de la fausse neige, les conditions météo étant totalement imprévisibles. "Et de fait, la neige n'était pas au rendez-vous," se souvient Ralph Winter, coproducteur. "Alors on a utilisé l'hélicoptère pour faire venir de la fausse neige en Alaska et avoir quelque chose à filmer [...]. On a dû amener notre propre neige, et ça a marché". ("Bringing It to Life", bonus Star Trek VI: The Undiscovered Country (blu-ray))

Pour tous ceux impliqués (la deuxième équipe, mais également les doublures des acteurs principaux), le tournage sur ce site fut un véritable défi. Selon Jaffe, "ça a été deux jours et demi de tournage particulièrement intense sur le glacier, pour quelque chose qui aurait normalement pris une semaine et demi à deux semaines. On se levait à quatre heures du matin, on voyageait une heure en voiture, une autre en hélicoptère [...]. On avait une équipe de 30 personnes et 4 hélicos. Ca a vraiment été un défi". (Cinefantastique, Vol. 22, No. 5, p. 43)

Malgré l'absence de neige, le climat a pourtant posé problème. "Il faisait moins trente quand on arrivait le matin", se souvient Jaffe. "A deux heure de l'après-midi, ça montait à dix degrés". ("Bringing It to Life", bonus Star Trek VI: The Undiscovered Country (blu-ray))

Pour les doublures, maquillées et en costumes d'aliens, l'expérience fut particulièrement pénible. "Il faisait moins douze", raconte Jaffe, "et nous avions un cascadeur qui devait passer à peu près trois heures et demie sous un maquillage très lourd" (Cinefantastique, Vol. 22, No. 5, p. 43). "Si vous étiez un de ces cascadeurs qui portaient des costumes en laine", continue-t-il, "c'était épouvantable. Je veux dire, c'est exactement ce qu'il faut pour attraper une pneumonie." ("Bringing It to Life", bonus Star Trek VI: The Undiscovered Country (blu-ray))

Par ailleurs, le climat de l'Alaska était si froid que les batteries utilisées pour les caméra et les autres équipements se déchargeaient en quelques minutes. (Commentaires sous-titrés, Star Trek VI: The Undiscovered Country (Special Edition DVD)

De l'avis de Ralph Winter, la rareté de ces images justifie les moyens mis en œuvre pour les obtenir. Évoquant les membres de l'équipe sur place, il commente: "on les a déposés au milieu de nulle part [...]. Ils ont ramené des images qui ne sont que rarement vues par des êtres humains. Le seul moyen de les avoir était d'être là, dans ces conditions extrêmes, avec des aliens en costume et des cascadeurs [...] En nous voyant les maquiller par des températures en dessous de zéro, les habitants du coin disaient 'vous êtes dingues - pourquoi vous faites ça?' Vous le faites pour la caméra, pour qu'on ait l'impression que vous étiez réellement là-haut. Ça rajoute de la portée, de l'ampleur et de la réalité au film. Les spectateurs veulent s'évader. Ils veulent se sentir comme s'ils étaient sur cette planète de glace rude et irréelle." (Cinefantastique, Vol. 22, No. 5, p. 38) "J'ai trouvé les images spectaculaires", ajoute Winter, "quand on les voit s'échapper de Rura Penthe et se retrouver à l'extérieur". ("Bringing It to Life", bonus Star Trek VI: The Undiscovered Country (blu-ray))

Pour Nick Meyer, "se déplacer en Alaska pour peut-être deux jours de tournage [...] nous a permis d'utiliser ce qu'on avait de façon extraordinairement réussie, parce qu'on ne peut tout simplement pas faire ça sur le Plateau 23" - lequel décrit également les vues de l'Alaska comme "des images qui vous hantent". (Commentaire audio, Star Trek VI: The Undiscovered Country (Special Edition DVD)

Les scènes à la surface de Rura Penthe dans lesquels les acteurs principaux apparaissent, dont celle du feu de camp, ont en fait été tournées dans le studio d'enregistrement de la Paramount ("Bringing It to Life", bonus Star Trek VI: The Undiscovered Country (Blu-ray))

Les gros plans de Kirk, McCoy et Martia sous son apparence de "brute" lorsqu'ils évoluent à la surface de Rura Penthe ont également été filmés là. (Commentaire audio, Star Trek VI: The Undiscovered Country (Special Edition DVD)

L'utilisation d'un des studios d'enregistrement a obligé la scène du tribunal Klingon (qui devait être tournée là à l'origine) à être filmée sur un plateau plus petit. (Cinefantastique, Vol. 22, No. 5, p. 55)

L'un des studios utilisé pour la surface de Rura Penthe était le Studio 15 de la Paramount, qui abritait un gigantesque décor couvert de fausse neige. David Trotti décrivit ainsi les événements du 22 avril 1991 : "[pendant une tempête artificielle], Bill Shatner et De Kelly (sic.) (dans les rôles de Kirk et McCoy) traversent péniblement le glacier vers l'entrée des mines de dilithium de la planète". (Star Trek Communicator, numéro 144, p. 38)

Les Studios 12 et 14 de la Paramount furent également utilisés, notamment pour filmer la scène du discours d'accueil du gardien-chef de Rura Penthe. (Commentaires sous-titrés, Star Trek VI: The Undiscovered Country (Special Edition DVD)

Selon David Trotti (stagiaire de la Directors' Guild sur Star Trek VI), l'effet de tempête dans le Studio 15 a été réalisé grâce à "quatre ventilateurs géants soufflant des copeaux de plastique". (Star Trek Communicator, numéro 144, p. 38) "A cause de cet énorme ventilo qui recréait les conditions d'un blizzard," raconte Hiro Narita, directeur photo, " nous étions assez inquiet que de la fausse neige se retrouve dans les caméras". Et effectivement la neige en plastique s'est retrouvée partout, comme en témoigne William Shatner : "[ça] s'infiltrait partout [...]. Les souffleries la projetaient à pleine puissance, et elle s'insinuait dans la moindre crevasse ; on ne savait jamais par où ce truc blanc allait ressortir. Généralement ça ressortait par la bouche ou par le nez, mais ça avait plein d'autres effets [...] Ça ne donnait pas envie de rentrer chez soi le soir, parce qu'on risquait de faire peur à sa famille". ("Bringing It to Life", bonus Star Trek VI: The Undiscovered Country (blu-ray))

Le champ de neige a été créé en utilisant des particules de polystyrène extrudé, ce qui produisait un bruit "métallique" à chaque fois que les acteurs faisaient un pas. "Je crois que les gars des effets spéciaux ont utilisé deux types de neige, des copeaux de savon et des flocons de pommes de terre", raconte Hiro Narita. ("Bringing It to Life", bonus Star Trek VI: The Undiscovered Country (blu-ray))

Tournage des scènes souterraines de Star Trek VI Modifier

Le tunnel gelé menant à la prison souterraine de Rura Penthe se trouvait en fait dans un autre studio d'enregistrement de la Paramount. (Commentaires sous-titrés, Star Trek VI: The Undiscovered Country (Special Edition DVD)

Rura Penthe (Bronson Canyon)

Site en extérieur utilisé pour le décor des mines de Rura Penthe

La partie souterraine de la prison de Rura Penthe a été filmée dans le Bronson Canyon, Griffith Park, près de Los Angeles en Californie. Le décor de la prison fut construit à l'air libre, juste à la sortie d'une caverne naturelle, et délimité par les parois de roche abruptes. ("Bringing It to Life", bonus Star Trek VI: The Undiscovered Country (blu-ray))

Ayant été présent sur le tournage, David Trotti explique : "[Nick] Meyer et Herman Zimmerman, le directeur artistique, ont décidé de filmer à ciel ouvert, au fond de la gorge du Bronson Canyon, parce que c'était le seul endroit où on pouvait générer l'impression d'immensité que Nick voulait pour les mines, tout en étant suffisamment proche du studio pour ne pas poser de problèmes au maquillage. (Star Trek Communicator, numéro 144, p. 40)

Le décor du "gigantesque labyrinthe souterrain" a également été construit dans le Bronson Canyon. Il était trop haut pour tenir dans un studio tout en permettant à l'équipe de production de contrôler les éclairages. (Commentaire audio, Star Trek VI: The Undiscovered Country (2009 DVD))

"Avant qu'on n'y monte nous-mêmes," se souvient Trotti, "l'équipe artistique est passée en premier et a peint les parois du canyon au pistolet pour qu'ils ressemblent à de la glace. Ils ont aussi construits d'immenses passerelles. Ensuite on a pris les Klingons avec nous, et on est allé tourner là-haut quatre ou cinq nuits avant de redescendre." ("Enterprise Secrets", bonus DVD ENT Saison 2)

Le dortoir avec les lits superposés fut tourné dans une véritable caverne du Bronson Canyon. (Commentaires sous-titrés, Star Trek VI: The Undiscovered Country (Special Edition DVD)

L'ascenseur, quant à lui, était assez rudimentaire : une toile peinte avec un motif de roche défilait dans le fond, donnant l'impression que l'ascenseur bougeait alors qu'il restait en fait sur place (commentaires sous-titrés, Star Trek VI: The Undiscovered Country (Special Edition DVD). Comme l'explique Herman Zimmerman, "à vrai dire, on s'est servi d'un vieux truc qui existait déjà au temps du cinéma muet. On a collé des rochers en fibre de verre sur une toile qu'on faisait tourner de haut en bas ou de bas en haut pour donner l'impression de mouvement". ("Bringing It to Life", bonus Star Trek VI: The Undiscovered Country (blu-ray))

Le boyau par lequel Kirk, McCoy et Martia sous son apparence de "brute" s'échappent de Rura Penthe était un petit décor monté à la Paramount (commentaires sous-titrés, Star Trek VI: The Undiscovered Country (Special Edition DVD). Cependant, la paroi qu'ils escaladent pour retourner à la surface a été filmée en vitesse à Bronson Canyon. Ces prises furent parmi les dernières à être filmées sur place. (Commentaires sous-titrés, Star Trek VI: The Undiscovered Country (Special Edition DVD ; Star Trek Communicator, numéro 144, p. 40)

Tournage pour Enterprise Modifier

La vue aérienne de Rura Penthe dans Judgment n'est pas une reprise de Star Trek VI. "Il s'agit d'un nouvel effet spécial de Rura Penthe, certainement réalisé à partir d'une vue d'un champ de glace ou d'un autre, mais nous n'avons pas envoyé d'équipe au pôle nord pour la filmer", explique David A. Goodman. "Mais on a effectivement réalisé un nouvel effet spécial, même si je pensais qu'ils utiliseraient simplement des images existantes". En fait, l'équipe de production a insisté pour que cette vue ne soit pas une réutilisation d'un film d'archive. (Podcast "Judgment"/commentaire audio)

David Trotti, qui avait été présent durant le tournage de Star Trek VI, travailla en tant qu'assistant réalisateur sur Judgment et fut d'une grande aide pour recréer le décor de Rura Penthe. (Commentaires sous-titrés, Star Trek VI: The Undiscovered Country (Special Edition DVD)

Les vues d'intérieur de Rura Penthe pour Enterprise furent filmées dans le Studio 9 de la Paramount. Tom Purser et Thomas J. Arp dirigèrent l'équipe chargée de construire le décor ("Enterprise Secrets", bonus DVD ENT Saison 2). Ce fut un nouvel exemple des décors de caverne si souvent employés dans Star Trek (Podcast "Judgment"/commentaire audio).

Il comptait deux accès principaux : un premier donnant l'impression d'une caverne tentaculaire, et un second, plus étroit, représentant la mine elle-même. Le tunnel était recouvert de cristaux de sel, qui lui donnait cet effet de glace (Star Trek Communicator, numéro 144, p. 41).

Au total, cinquante travailleurs aliens et quinze gardes Klingons peuvent être vus dans la scène de Rura Penthe d’Enterprise. Plusieurs de ces acteurs avaient d'ailleurs déjà joué des rôles similaires dans Star Trek VI. Les mêmes cristaux de dilithium ayant servi dans le film ont aussi été réutilisés dans cette recréation de Rura Penthe, de même que plusieurs costumes et des armes klingonnes. ("Enterprise Secrets", bonus DVD ENT Saison 2)

Le descriptif de la journée de tournage pour ces scènes recommandait aux personnes présentes sur le plateau de porter de vieilles chaussures et d'éviter tout contact avec les yeux (podcast "Judgment"/commentaire audio). Malgré cet avertissement, plus d'une paire de chaussures fut ruinée par l'effet corrosif du sel.

Aussi, l'étroitesse des lieux et le sol couvert de sel instable retardèrent les répétitions. Au cours d'une scène de combat entre Kolos, Archer et deux gardes, Scott Bakula perdit l'équilibre et se retrouva avec du sel dans les yeux, qui put heureusement être nettoyé avec un collyre. (Star Trek Communicator, numéro 144, pp. 41-42)

Travailler dans ce décor fut particulièrement pénible pour J.G. Hertzler et Scott Bakula. "Nous devions porter du minerai de dilithium, qui pesait son poids", se souvient Hertzler. "Il s'agissait d’énormes morceaux de mica, et il fallait marcher dans des bottes klingonnes sur un sol jonché de cailloux, de mica et de toutes sortes de choses - c'était l'enfer rien que pour éviter l'entorse!" (Star Trek Communicator, numéro 144, p. 49)

De son côté, David Trotti fut très impressionné par cette recréation de Rura Penthe. "C’est incroyable à quel point les décors se ressemblaient", s'est-il enthousiasmé. "D'accord, nous n'avions pas l'espace ni l'aspect grandiose naturel du Bronson Canyon, mais que ce soit Herman Zimmerman et son département ou l'équipe de construction, [...] tous ont fait un travail incroyable pour recréer [Rura Penthe] sur une échelle et avec le budget d'une série télé. C'est incroyable, ce qu'ils ont réussi à faire." ("Enterprise Secrets", bonus DVD ENT Saison 2)

Toutes les scènes de Rura Penthe pour "Judgment" ont été tournées en un seul jour (le 28 janvier 2003), et le décor fut démonté dès le lendemain. (Star Trek Communicator, numéro 144, p. 44)

Apparition dans des scènes coupées Modifier

Rura Penthe, Star Trek deleted scene

Rura Penthe dans une scène coupée de Star Trek

Bien que ce ne soit pas directement dit à l'écran, Rura Penthe est la "planète-prison klingonne" évoquée dans "Star Trek (film 2009)". Une scène coupée montre Nero et son équipage capturés par les Klingons et condamnée à 25 ans sur Rura Penthe après que le Narada ait été endommagé par l'USS Kelvin NCC-0514 en 2233. L'attaque sur la planète prison dont il est question dans le film correspond à l'évasion de Nero et de son équipage, qui reprennent aussi possession de leur vaisseau.[1][2]

Divers Modifier

Bien qu'elle n'ait joué dans aucune scène sur la planète, l'actrice Kim Cattrall (qui a interprété Valeris dans "Star Trek VI: The Undiscovered Country") visita le site en compagnie de Nick Meyer. (Star Trek Monthly issue 19, p. 55)

Une version en images de synthèses de Rura Penthe fut incorporée au menu du deuxième DVD de l'édition spéciale de "Star Trek VI: The Undiscovered Country".

Star Trek: Star Charts (qui, bien que n'étant pas canonique, est sous licence officielle Star Trek) décrit Rura Penthe comme un planétoïde de classe D ne comptant aucune ville mais avec une population diversifiée de 25000 habitants. Selon ce livre, l'endroit cessa d'être utilisé comme goulag au milieu du 24ème siècle mais les descendants de certains détenus étaient encore sur place des décennies plus tard.

Dans Star Trek VI, qui se déroule en 2293, Martia affirme à Kirk et McCoy que personne ne s'est jamais échappé de Rura Penthe. C'est manifestement faux, puisque le capitaine Jonathan Archer s'en échappe dans l'épisode "Judgment" qui bien que produit plus tard, se déroule en 2152. Ceci dit, comme on peut le voir dans le film, Martia n'est pas une source tout à fait digne de confiance. (ENT: "Judgment", "Star Trek VI: The Undiscovered Country")

Apocryphe Modifier

La bande dessinée Star Trek: Nero, qui raconte l'emprisonnement et l'évasion de Nero, situe Rura Penthe dans le système Laurentien. Le premier "engagement" mentionné par l'amiral Barnett dans "Star Trek (film 2009)" serait donc une réponse à un signal de détresse émit par la flotte Klingonne anéantie par le Narada.

Rura Penthe apparait également dans le jeu Star Trek: The Next Generation - Klingon Honor Guard.

Liens externes Modifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC  .