FANDOM


La singularité quantique artificielle (aussi appelée "singularité quantique forcée ou réferrée") était une méthode pour générer de l'énergie.


Au 24ème siècle les singularités quantiques artificielles servaient de source d'énergie primaire pour de nombreux vaisseaux romuliens tel par exemple la classe D'deridex. Une fois activée la force quantique ne pouvait plus être arrêtée. (TNG: "Face of the Enemy", "Timescape" ; DS9: "Visionary")

Dans le quadrant Delta, plusieurs anciennes stations en réseaux étaient revendiquées par les Hirogènes qui les faisaient fonctionner à l'aide de singularités quantiques, qui pour 1 centimètre gagnait 4 terawatts d'énergie. (VOY: "Hunters")

Informations du monde réelModifier

À partir de l'énergie du vide qui sont des ondes stationnaires, donc que nous ne pouvons voir, cette énergie est une énergie électro magnétique dont le niveau d'énergie se situe environ à 10 puissance 177 joules et qui permet de faire varier l'espace temps (gravité) jusqu'à presque l'infini, ceci permettant une déchirure de l'espace temps pour obtenir une singularité (trou noir) et de contrôler par des dipôles qui font varier la géométrie de la singularité de façon à faire passer un vaisseau selon sa grandeur. Le diamètre du trou de ver est déterminé par un rapport entre la géométrie résultante et l'énergie utilisée. Bien sûr les calculs doivent s'acheminer dans un ordinateur quantique de quatrième génération, un simple ordinateur à deux états (binaire(0,1)) ne peut permettre la possibilité de voyager dans l'espace en se servant d'une singularité artificielle. Un déphasage d'une unité d'espace temps produira environ 10 puissance 36 joules, déterminé par la théorie unifiée des champs: "Berden"

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC  .