Monde réel
(article ou section(s) écrit(es) à partir du point de vue: "monde réel")

Star Trek is...

Star Trek is... ("Star Trek, c'est...") est le premier synopsis de Star Trek, écrit par Gene Roddenberry le 11 mars 1964. Il fut présenté aux responsables de plusieurs studios qui le refusèrent tous, à l'exception de Desilu. Il mena à la production du premier pilote de la série, "The Cage".

Selon ce synopsis, Star Trek, c'est...

"Une fiction télévisée d'une heure.
Action/aventure/science-fiction.
Le premier concept de ce genre
avec des personnages principaux forts
et quelques autres personnages récurrents."

Le synopsis contenait la fameuse équation de Drake erronée de Gene Roddenberry. Il faisait également référence à la série télévisée à succès La Grande Caravane (Wagon Train) {w} , décrivant Star Trek comme un genre de "Grande Caravane dans les étoiles".

Décor[modifier | modifier le wikicode]

Le vaisseau est le SS Yorktown (qui sera par la suite rebaptisé USS Enterprise (NCC-1701)).

Le Yorktown est décrit comme "un vaissau de classe croiseur" de 190 000 tonnes. Il transporte 203 membres d'équipage et possède un moteur à distorsion (qui lui permet d'atteindre "une vitesse de 0.73 année lumière par heure"). Il a une autonomie de 18 ans, et navigue sous le pavillon de "Vaisseau de la Terre Unie". L'histoire se déroule quelque part dans le futur, entre 1995 et 2995.

L'un des pivots de la série est le concept de "mondes parallèles" selon lequel la majorité des espèces rencontrées aurait connu une évolution anatomique et sociale similaire aux humains. De cette manière, les décors, costumes et accessoires peuvent facilement être réutilisés.

On peut noter que ce concept est décrit de façon cannonique comme la "Loi de développement parallèle des planètes de Hodgkin" dans The Original Series.

Personnages[modifier | modifier le wikicode]

Plusieurs des personnages décrits dans Star Trek is..." vont être "recyclés" dans "The Cage" puis dans TOS :

Le personage de Robert April fut finalement utilisé dans Star Trek: The Animated Series

Robert M. April
"Skipper" du SS Yorktown, âgé de 34 ans. Il est décrit comme un "Horatio Hornblower {w} de l'ère spatiale". Il est tenace et n'hésite pas à prendre lui-même des risques. Toutefois, contrairement à d'autres grands explorateurs, il éprouve une grande compassion aussi bien à l'égard des humains que des extraterrestres.
April évoluera en Christopher Pike pour le premier pilote, "The Cage". On peut également noter que James T. Kirk est lui aussi décrit comme un "Hornblower".
Numéro Un
Le premier officier est décrit comme une femme mince, "nubienne", d'âge indéterminé. Elle est dépassionnée, très intelligente et garde toujours son sang-froid. Quand April s'absente du vaisseau, elle assume le commandement.
Si elle apparait dans le premier pilote, ses caractéristiques sont par la suite attribuées à Spock dans le second pilote, "Where No Man Has Gone Before". Ce surnom de "Numéro Un", sera pour sa part réutilisé pour le Commander William T. Riker dans Star Trek: The Next Generation.
José Ortegas
Navigateur. Sud-Américain, il est grand, séducteur, âgé d'environ 25 ans et pas totalement mâture. Remarqué pour son tempérament latin, il a des problèmes avec l'équipement de navigation, et est persuadé que tout l'univers conspire contre lui. Il s'efforce aussi (mais rarement avec succès) d'être fidèle à la réputation des "latin lovers".
Le José Tyler de "The Cage" est une évolution de ce personnage, même si seul son prénom semble avoir survécu.
Philip Boyce
Médecin-chef de bord, "Bones" Boyce est un homme de 51 ans décrit comme étant la seule personne "réaliste" à bord du Yorktown. Cynique et sophistiqué, il est plus ennuyé qu'enthousiasmé par les aventures de l'équipage.
Ce personnage fait une apparition dans le premier pilote, et inspirera directement le docteur Leonard McCoy.
M. Spock
L'extraterrestre "M. Spock"est le premier lieutenant du Yorktown. Il est l'officier responsable du fonctionnement quotidien du vaisseau. Il est décrit comme ayant une apparence potentiellement effrayante, avec un visage fermé et quelque peu "satanique", avec un teint rougeâtre et des oreilles pointues. Il aurait pu être à moitié martien. En dépit de son apparence, cependant, il est d'une nature calme. Sa seule faiblesse est son incommensurable curiosité envers tout ce qui est "étranger".
S'il apparait ainsi dans "The Cage", Spock hérite de la personalité de Numéro Un dans le second pilote et le reste de la série.
Yeoman Colt
Le yeoman, assistant personnel du capitaine, est une jeune femme blonde à l'allure très féminine. Loin d'être idiote, elle est cependant "féminine au point d'en être dérangeant" - ou, comme l'exprime le magistrat Talosien, elle possède des "motivations féminines inhabituellement pressantes".
Elle apparait dans le premier pilote, et devient le yeoman Rand dans la série - en un peu moins aggressivement féminine...

Ordres de mission[modifier | modifier le wikicode]

Le capitaine Robert M. April est affecté au SS Yorktown, vaisseau de classe Croiseur, pour une mission quinquennale d'exploration galactique et de recherche de planètes de classe M.

Il doit patrouiller le "neuvième quadrant", qui s'étend depuis Alpha Centauri jusqu'à la Limite Piniale [sic] Galactique". Le but de ces patrouilles est d'assurer la sécurité de la Terre, de mener des recherches scientifiques et de porter assistance aux colonies terriennes.

Technologie[modifier | modifier le wikicode]

Les atterrissages s'effectueraient grâce à des "fusées de reconnaissance", qui pourraient être suivies grâce à des "télécrans".

Un "télécommunicateur" permettrait de communiquer avec les peuples extraterrestres.

Le croiseur serait armé de rayons lasers. L'équipage transporterait pour sa part des fusils et des pistolets capables de tirer des projectiles simples, explosifs, ou bien des seringues hypodermiques capables de paralyser ou d'endormir.

Episodes[modifier | modifier le wikicode]

Beaucoup des épisodes proposés ont été repris pour TOS et les séries dérivées :

The Next Cage
Traité comme un animal, le capitaine April est mis en cage et on se voit même offrir une "compagne".
Directement repris dans "The Cage".
The Day Charlie Became God
Un homme ordinaire acquiert une puissance illimitée.
Adapté dans "Where No Man Has Gone Before" et "Charlie X".
President Capone
Un "monde parallèle" façon ChicagoAl Capone a été élu président.
Réécrit de nombreuses fois, notamment par George Clayton Johnson dans "Chicago II", ce pitch deviendra finalement "A Piece of the Action". [1]
To Skin a Tyrannosaurus
Un homme moderne régresse à un niveau préhistorique.
Ce concept apparaît dans TNG: "Genesis" et ENT: "Extinction".
The Women
La présence de femmes que le vaisseau escorte vers une colonie lointaine provoque une certaine agitation.
Servira de base à "Mudd's Women". Aussi vaguement similaire à TNG: "The Perfect Mate".
The Coming
Parabole sur un extraterrestre condamné à la crucifixion.
L'idée d'un parallèle religieux avec le christianisme primitif est reprise dans "Bread and Circuses".
The Perfect World
Le Yorktown atterrit sur un monde soi-disant "parfait" semblable à la Terre de 1964. L'équipage découvre cependant que la planète est régie par un ordinateur autoritaire à la "Big Brother".
Vague ressemblance avec "The Return of the Archons".
Mr. Socrates
Le SS Yorktown découvre une planète où des humains célèbres sont répliqués et obligés à se battre entre eux.
Concept repris par "The Savage Curtain".
The Stranger
Une "étrange" intelligence extraterrestre commence à prendre le contrôle des membres clés de l'équipage, dans le but de s'en servir pour lutter contre une civilisation ennemie.
Bien que similaire à "Day of the Dove", cette histoire se rapproche davantage de "Conundrum" et "Dramatis Personae".
The Man Trap
L'équipage atterrit sur une planète apparemment sûre, et commence à avoir des hallucinations. Au final, ils se rendent compte que ce sont leurs souhaits qui se réalisent de manière mortelle.
En dépit de son titre, cette histoire a plus en commun avec "Shore Leave" qu'avec "The Man Trap".
Camelot Revisited
Sur Hermes II, une société moderne s'est développée mais a conservé des caractéristiques médiévales, comme notamment un Code de Chevalerie.
Quelques ressemblances avec TNG: "Qpid" et VOY: "Heroes and Demons".
100 A.B.
Exploration d'un monde parallèle un siècle après un holocauste nucléaire.
L’Enterprise visite une planète de ce type dans "The Cage". Par ailleurs, l'un des trois projets écrits par Roddenberry pour le second pilote, "The Omega Glory", a été construit sur 100 A.B. et deviendra un épisode à part entière sur la fin de la deuxième saison.
Kentucky, Kentucky
Une colonie terrienne de l'amas de Sirius se retrouve à combattre des sauvages à l'allure de Vikings dans une ambiance "conquête de l'ouest".
Reason
L'équipage explore l'amas d'Isaac IV, où il découvre un groupe de robots pensants.
Quelques similitudes avec "I, Mudd".
Reason II
L'histoire du dernier survivant humain de l'amas d'Isaac IV, luttant pour reprendre le contrôle des robots.
Là aussi, similaire à "I, Mudd".
A Matter of Choice
Un monde dont les habitants peuvent revivre à volonté un moment donné de leur vie.
Ce concept et ses implications sont explorés, bien que d'une manière radicalement différente, dans TNG: "Tapestry".
The Radiant One
Histoire d'amour avec une femme venant d'une planète "jardin d'Eden", dont la biochimie provoque la mort de quiconque tombe amoureux d'elle. :Le scénario est assez similaire à "That Which Survives", même si le concept de l'amour entrainant des conséquences médicales relève plutôt de VOY: "The Disease". L'idée que la mort attend quiconque découvre le Jardin d'Eden est quant à elle explorée aussi dans "The Way to Eden".
The Trader
L'équipage explore la planète Satunii, qui ressemble étrangement à la court de Genghis Khan.
Même si ce scénario n'est pas réutilisé, Genghis Kahn apparaît bel et bien dans "The Savage Curtain".
A Question of Cannibalism
L'équipage découvre que les colons de Regulus élèvent en fait des êtres intelligents. Ils sont confrontés à la colère des colons lorsqu'ils tentent de libérer le "bétail".
L'idée de colons détruisant accidentellement des êtres intelligents est réutilisée dans "The Devil in the Dark" et "Home Soil". L'idée d'êtres intelligents exploités comme des animaux est aussi exploitée dans DS9: "Captive Pursuit".
Lorsqu'il approcha les studios Paramount pour le premier film Star Trek dès 1973, Roddenberry souhaitait utiliser cette idée comme base. Selon Herb Solow, "le script de Gene aurait dû être réécrit, car l'idée ne faisait pas vraiment penser à une petite soirée sympa au ciné." (Star Trek Monthly issue 86, pp. 420-421)
The Mirror
Le Yorktown découvre un double de lui-même. L'équipage doit décider s'il faut le détruire ou non.
Des ressemblances avec "Mirror, Mirror" et "The Enemy Within". Un concept similaire apparait aussi dans VOY: "Deadlock".
Torx
Un étrange extraterrestre se "nourrissant" de l'intelligence se dirige droit vers la Terre.
Concept repris à différents degrés dans "The Changeling" et "Star Trek: The Motion Picture".
The Pet Shop
Dans un monde semblable au Saint Louis de 1910, les femmes sont les maîtres et les hommes leurs animaux domestiques.
Cette idée sera réutilisée bien plus tard dans TNG: "Angel One", et dans le téléfilm Planet Earth de Roddenberry en 1974 [2]. On retrouve aussi cette idée dans les esclaves orionnes de ENT.
Kongo
Le Yorktown découvre une planète similaire aux USA aux temps de l'esclavage, mais où la situation est inversée. Pire, des membres d'équipage se retrouvent bloqués au sol et poursuivis comme des fuyards.
D'après le livre The World of Star Trek de David Gerrold, DeForest Kelley, durant le tournage de TOS, aurait lui-même demandé à ce que McCoy et Uhura se retrouvent dans une situation de ce genre. En note de bas de page du même ouvrage, Gerrold affirme que les scénaristes ont tenté de créer un épisode de ce genre au point qu'un script fut écrit et retravaillé plusieurs fois, mais que l'idée a finalement été remisée faute de trouver un moyen de la faire fonctionner.
The Venus Planet
Le Yorktown découvre un monde peuplé uniquement de femmes. Les hommes de l'équipage sont de plus en plus attirés par elles, et ils ne se demandent que trop tard pour quelle raison il n'y a aucun homme sur la planète.
Cette histoire ressemble énormément aussi bien à TAS: "The Lorelei Signal" qu'à VOY: "Favorite Son".
Infection
Une femme de l'équipage découvre qu'elle est peut-être enceinte, et porte une larve extraterrestre.
A probablement servi de base à "The Child", pour Star Trek: Phase II, avant d'être à nouveau recyclé pour TNG: "The Child".

Citations[modifier | modifier le wikicode]

"Star Trek propose de fantastiques histoires de science-fiction en nombre quasi-illimité."
"Star Trek est un concept à la "Grande Caravane", construit autour de personnages qui voyagent sur des mondes "similaires" au nôtre, et y trouve l'action, l'aventure et les drames qui font nos histoires."
"...suffisamment loin dans le futur pour que le voyage spatial soit un fait établi (nous évitant du coup d'avoir à encombrer nos histoires avec des explications scientifiques fastidieuses)."
"Le concept de "Mondes Parallèles" est la clef..."
"... quelque chose comme trois millions de mondes pouvant abriter la vie intelligente."
(concernant April) "...mais, contrairement aux grands explorateurs qui l'ont précédé, il éprouve une compssion [sic] quasi-compulsive aussi bien envers les humains que les extraterrestres, et lutte en permanence contre la tentation de risquer plusieurs vies pour en sauver une seule."
"Son nom est "M. Spock". Et au premier regard, il peut sembler presque effrayant, avec un visage si grave et satanique qu'on s'attend presque à lui voir trainer une queue fourchue."
"Si ce n'était contraire au vocabulaire maritime, "Colt" pourrait être décrite comme une yeowoman ; blonde, avec un physique que même un uniforme ne peut masquer."
(dans les ordres d'April) "...et faire appliquer les statuts régissant les vaisseaux de commerce Fédérés que vous pourriez rencontrer...
"Quand ce sera nécessaire, les variations "extraterrestres" seront obtenues par des rembourrages, des perruques, ou des méthodes de maquillage encore plus simples."
"Bien sûr, à l'occasion, nous pourrions introduire une variation inattendue, comme une civilisation avancée qui se sert encore d'épées et d'armures médiévales."
"Les uniformes de l'équipage ont une apparence "navale", tout en étant élégamment simple et utilitaires."

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC.