FANDOM


MONDE RÉEL: Littérature trekkienne
(Œuvres apocryphes / non-canons)
Comics

Final Truth Comic

Titre : The final truth
Genre : Comics
Illustrateur : Alberto Giolitti
Équipage : TOS
Éditions : Gold Key Comics #31
Publication : Juillet 1975
Pages : 32

Date stellaire : 2'010.7
Date terrienne : 2260s

The final truth un comics racontant l'équipage de l'USS Enterprise prisonnier d'un inavouable secret...

RésuméModifier

Journal de bord, date stellaire 2010.07 premier officier Spock aux commandes: Accompagné d'un petit contingent je suis descendu sur Quodar, pour y préparer les cérémonies d'admission de la planète au sein de la Fédération des Planètes Unies. En plus de sa situation qui en fait une pierre angulaire de notre défense contre les Klingons, Quodar est riche en cristaux de dilithium et triolium-L. Tous les deux étant essentiels aux systèmes de propulsion des bâtiments de la Fédération. C'est T'Oell, le secrétaire aux affaires Quodariennes, qui sera notre interlocuteur, homme public toujours dans le feu des projecteurs, en contraste brutal avec la reine, Arama, qui vit recluse.
Ajout au journal du capitaine: Mon premier officier a été envoyé en avant-garde avec l'Enterprise sur Quadar. les vulcains ont depuis longtemps engagé des échanges diplomatiques avec Quodar et Spock est familier de leurs coutumes.

James Kirk et une partie de l'équipage, escortant l'amiral Tailen Kahn en navette, se retrouvent déviés par une tempête cosmique et attirés par un champ magnétique, s'écrasent sur une planète couverte de mousse.

Journal de bord, date stellaire 2010.08 [ndla: Spock aux commandes]: Le capitaine Kirk et la navette ne sont pas arrivés. Inquiet je me suis mis en contact avec Starfleet.

T'Oell après quelques recherches apprends à Spock que la navette de Kirk s'est écrasée sur la planète Tristas, qui pratique un isolationnisme radical.

L'équipage de Kirk sur la planète découvrent une ville dont tout les matériaux semblent être des produits dérivés de la fameuse mousse qui recouvre Tristas. Ils se font capturer peu après.

Ajout au journal de bord [ndla: Spock aux commandes]: Le secrétaire T'Oell s'est trouvé peu disposé à ce que la reine fasse une requête officielle en vue d'un sauvetage au moyen des canaux de communication, mais il y a enfin consenti...

La reine refuse d'intercéder. Spock accompagné d'Uhura, de Leonard McCoy et d'autres membres d'équipage décident d'essayer de la rencontrer par eux même. Après s'être débarrassés des gardes du palais, Spock décide de continuer seul.

Ajout au journal du capitaine: Suite à une tempête cosmique, notre navette a échoué sur Tristas. Nous sommes devenus des esclaves virtuels, maintenus prisonniers au moyen de colliers de contrôle.

Spock rencontre la reine Arama, qui est d'origine vulcaine par son père, le dernier ambassadeur en poste sur Quodar. Elle persiste à refuser d'intercéder en la faveur de l'équipage de la navette, de crainte de déclencher une guerre perdue d'avance.
Il vole une navette pour se rendre sur Tristas, mais la reine signale aussitôt le vol aux Tristiens.

Sur la planète, l'amiral Tailen Kahn, exaspéré par la prudence de Kirk qu'il trouve exagérée, décide de prendre les choses en main, et s'attaque aux robots gardiens dans le but de s'évader et de retrouver la navette.
Kirk et Chapel décident d'en profiter pour aller à la rencontre du Ministre Tonar, pour le forcer à fournir des explications.

Ils apprennent que les Tristiens ont découvert que leur planète était creuse et contenait une forme de vie "ultime" qu'ils ont appelé l’œil. Pendant leur dialogue, Tailen Kahn rencontre de son côté cette forme de vie, qui altère définitivement son état mental, puis le téléporte auprès de Kirk, Christine Chapel et Tonar, bientôt rejoints par Spock guidé là par Chekov et Manning.

Journal personnel du capitaine: L'amiral Kahn a admis que son esprit a repoussé dans son subconscient la plupart de ce qu'il a vu quand il a séjourné dans l’œil. Mais j'ai observé qu'il est, à présent, en pleine évolution.
En dehors de cela, l'univers semble, inchangé, et pourtant il s'agit là sans doute de la plus grande découverte de l'humanité. Je ne sais pas ce que Kahn a vu dans cet "œil"... Mais je l'envie pour l'avoir vu.

Éditions USModifier

Également présent dans les albums:

CommentairesModifier

Références Modifier

Seuls les noms canons sont en lien.

Liens externes Modifier

Uss saga
Comics précédent #30:
Death of a Star
Gold Key Comics Comics suivant #32:
The Animal People
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC .